Monuments

Eglise Notre-Dame


Rue de l'Abbé Pissier
89450 SAINT-PERE

Visiter le site internet
Contacter par e-mail
Tél. : 03 86 33 37 31
Tél. : 03 86 33 26 62

Véritable joyau de l'art gothique bourguignon, l'église de Saint Père mérite la plus grande attention.
Construite du XIIIe au XVe s. et dédiée à la Vierge, elle n'est devenue église paroissiale qu'au XVIe s., succédant à l'ancienne église Saint-Pierre (dont on peut encore voir les ruines à la sortie sud du village) qui donna son nom au village.
Le clocher, du XIIIe s., élégant et aéré, haut de plus de cinquante mètres, présente aux quatre angles de la tour, des anges sonnant de l'olifant pour appeler tous les hommes devant le Souverain Juge.
Sous le porche (ou narthex) on peut voir, sculptés en ronde-bosse, une femme accompagnée d'un homme tenant une maquette d'église et les spécialistes admettent ce couple comme les fondateurs. Cet homme et cette femme, bien que très fortunés, n'étaient pas nobles et après leur disparition, l'église ne put jouir d'aucun revenu, comme le précise la curieuse inscription du portail trilobé central. Le porche abrite également un très beau tombeau de femme daté de 1258. C'est d'ailleurs le seul élément daté de l'église.
Au grand pignon dominant le narthex, le Christ siège sur un trône, entouré de Saints et d'après la minutieuse description de l'abbé Pissier, érudit archéologue et ancien curé du village, la grandiose façade de l'église et du porche est comme une immense représentation du jugement dernier, laquelle témoigne du caractère essentiellement funéraire de cette église.
L'intérieur du monument, très dépouillé, présente une nef lumineuse d'une grande pureté, terminée par cinq chapelles rayonnantes. Dans l'entrée on peut voir deux bénitiers en fonte du XIVe siècle et, le long des collatéraux, les tombeaux des supposés fondateurs dont un des gisants, malheureusement mutilé, est encore en place.




Animaux : oui
Langue :
  • Français
Type :
  • Site et monument historiques

retour à la liste